Home Store Products Research Design Strategy Support News
 Research | Napoleonic Cugnac Campagne de L’Armée de Réserve en 1800 French Partie 2 Annnexe 20

CAMPAGNE
DE
L'ARMÉE DE RÉSERVE
EN 1800

{p.573}

(DEUXIÈME PARTIE)
ANNEXE N° 20
(Liste des militaires cités pour quelque action d'éclat)

TABLEAU des militaires de tous grades qui se sont distingués ou qui ont été tués ou blessés, par suite de quelque action d'éclat, dans les marches ou combats livrés par l'Armée de réserve, jusqu'à l'époque de l'armistice conclu entre les généraux français et autrichiens en Italie, le 26 prairial an 8.

{p.574} {p.575}

ANNEXE N° 20

Tableau des militaires de tous grades qui se sont distingués ou qui ont été tués ou blessés, par suite de quelque action d'éclat, dans les marches ou combats livrés par l'Armée de réserve, jusqu'à l'époque de l'armistice conclu entre les généraux français et autrichiens en Italie, le 26 prairial an 8.

{p.576}{p.577}{p.578}{p.579}{p.580}{p.581}
DATES. ÉVÉNEMENTS. NOMS. GRADES. ACTIONS MILITAIRES. OBSERVATIONS.
26 floréal an 8. Affaire d'Aoste MALHER Général de brigade Les troupes s'emparèrent d'Aoste après en avoir chassé l'ennemi qui, en cette occasion, perdit son chef et 12 prisonniers.
28 floréal Affaire de Chatillon NOGUÉS Adjudant général Blessé en poursuivant l'ennemi dans Chatillon (Piémont) à la tête de 100 hussards du 12e régiment. La charge dans laquelle il fut blessé, valut à la République 300 prisonniers, 3 canons et 3 caissons enlevés à l'ennemi.
4 prairial Surprise de la ville de Bard GOBERT Général de brigade Il commandait la division du général Loison chargé de seconder les tentatives de diverses colonnes sur la ville de Bard. Les troupes, impatientes, se portèrent à cette attaque avec une intrépidité extraordinaire.
8 sapeurs de la 58e demi-brigade Brisent les barrières, mais sont arrêtés faute d'outils pour scier les flèches des ponts-levis.
Quelques sapeurs de la division Boudet Revenus à la charge, abattirent enfin ce pont-levis et facilitèrent la prise de la ville.
DUPONT Général de division Se précipita le premier à la tête des troupes dans la ville de Bard et en ouvrit les portes à l'armée.
4 prairial Attaque du fort LACROIX Adjudant général Fut chargé de faire porter en avant du fort, vers Donnas, deux pièces de 4. On les fit transporter à dos, par des chemins hérissés d'obstacles de toute espèce, et l'on parvint à les établir contre le fort.
6 prairial Assaut donné au fort de Bard LOISON Général de division La division qu'il commandait fut chargée de tenter l'assaut du fort de Bard. Longtemps exposé aux plus grands dangers, pendant cette opération, il a été emporté à plusieurs pas par l'explosion d'une bombe.
GOBERT Général de brigade Combattit vaillamment en cette occasion près du général Loison.
DUFOUR Chef de brigade de la 58e A eu l'épaulé cassée par un obus en montant à l'assaut dudit fort.
 
8 prairial Affaire de Varallo. GIUSSEPPINI Sous-lieutenants de grenadiers de la légion italique Ont été tués à l'attaque des retranchements de Varallo. Ils s'étaient conduits avec une bravoure peu commune.
CASSOLlNI
N Leur sergent-major
DEYRI Chef de brigade Est monté des premiers à l'attaque des retranchements de Varallo.
LECHI Chef d'escadron Se sont particulièrement distingués.
BRUNETTI Capitaine
AMODÉO Sous-lieutenant
 
18 prairial Affaire de Pizzighettone BOYER Aide de camp du général Duhesme La cavalerie ennemie était parvenue à faire replier nos troupes, lorsque le citoyen Boyer, entreprenant de rétablir le combat, se mit a la tête d'un escadron du 5e de chasseurs à cheval (1), rallia les fuyards, chargea la cavalerie ennemie, en fit un grand carnage, lui enleva 60 chevaux et fit prisonnier le commandant des chasseurs du Loup avec sa compagnie. Profitant habilement de son avantage, il fondit sur l'infanterie ennemie et la mit en pleine déroute.
18, 19 prairial Passage du Tessin ORDONNEAU Aide de camp du général Duhesme A essayé, le premier, le passage du Pô, après avoir forcé les Autrichiens à se retirer sur Guastalla.
13 prairial Passage du Tessin MORIN Aide de camp du général Dupont. A été blessé au bras au passage du Tessin.
17 prairial Attaque du pont de Plaisance CASEAU Chef de bataillon de la 9e légère. A la tête de 6 chasseurs, il s'avance jusqu'à la barrière de ce poste et y pénètre. 80 hommes qui y restaient se préparaient à se défendre lorsque l'arrivée du chef de la 59e, suivi de quelques hommes, les détermina à se rendre.
Un conscrit Placé sur le point le plus rapproché de la redoute et sous un feu épouvantable, il a consommé plus de cent cartouches avec un sang-froid qui ne s'est pas démenti un seul moment. On ignore le nom de ce brave.
 
19 prairial Marche sur Parme et occupation de cette ville MUSNIER Général de brigade Se conduisit avec beaucoup d'intelligence dans cette marche, défit et dispersa l'ennemi qui accourait au secours de Plaisance.
BOUDET Général de brigade Se sont distingues dans cette affaire.
DALTON Adjudant général
LOISELET (François) Conscrit de la 59e A pris un drapeau à l'ennemi.
RIBOULEAU Lieutenant A été tué. L'armée perd en lui un soldat éprouvé et d'un mérite reconnu.
 
17 prairial Passage du Pô MAINONI Généraux de brigade Attaqués par des forces supérieures, résistèrent avec courage, reprirent l'offensive et tuèrent 500 hommes à l'ennemi.
GENCY
19 prairial Occupation de Broni MAUCUNE Aide de camp du général Watrin Il fut blessé à Broni. Il l'avait, déjà été à l'affaire de Chiusella.
19 prairial Bataille de Montebello WATRIN Général de division A puisamment contribué an succès de cette journée. Il s'était précédemment distingué au passage du Grand-St-Bernard.
Lucien WATRIN Capitaine adjoint A fait prisonnier, au milieu de la mêlée, un colonel autrichien.
MALHER Généraux de brigade Se sont parfaitement conduits.
MAINONI
GENCY
RIVAUD
NOGUÈS Adjudant général A peine remis de ses blessures, il s'est, particulièrement distingué.
HUARD Capitaine du génie A été légèrement blessé; il a rendu les service importants dans cette journée.
CHAMORIN Aide de camp dit général Watrin Se sont élancés au milieu des plus grands dangers, partout où les ordres des généraux les appelaient.
COCHER Aide de camp du général Malher
LABORDE Officiers d'état-major
JOANNON
BIAUMÉ
EICHMANN
 
SCHREIBER Chefs de brigades. Ont fait, à la tête de leurs troupes, des prodiges de valeur.
MAÇON
LEGENDRE
LEPREUX
 
DAUTURE Chefs de bataillons Se sont montrés à la tête de leurs troupes d'une manière étonnante.
MICHEL
FERTEL
LERIGET
DUPUIS Capitaine à la 22e demi-brigade.
MILLET Lieutenant de grenadiers à la 40e Ont mérité les éloges particuliers du général Watrin. Ce dernier a sauve un jeune soldat de la 28e des mains de trois Autrichiens; il en sabra deux et fit le troisième prisonnier.
DUVAL Lieutenant de la 8e compagnie du 2e bataillon de la 40e Enveloppé par 25 Autrichiens, il se dégagea de leurs mains et leur fit mettre bas les armes à l'aide de 4 carabiniers.
GIMONT Sous-officiers Ont montré un courage qui les rend dignes d'un grade supérieur.
LAVIGNE
LAINÉ
Gabriel COCTIL Jeune tambour natif de Romagny S'étant avancé seul, en battant la charge, il attira après lui un peloton de braves qui débusquèrent l'ennemi d'un monticule qu'il occupait.
Trois hommes On ignore leurs noms Ont fait mettre bas les armes à 60 Autrichiens dans le bourg de Casteggio.
 
23 prairial Affaire de Spinade près Crémone ORDONNEAU Aide de camp du général Duhesme A la tète de 15 hommes de la 13e légère, il s'empara du pont volant de l'ennemi sur l'Adda.
24 prairial Reprise de Crémone. L'aide de camp du général Broussier A porté trois coups de sabre à M. Curtius, colonel de la légion Bussy Cet officier s'est montré constamment a la tête de toutes les charges
24 prairial Reprise de Crémone ORDONNEAU Aides de camp du général Duhesme Il en est de même de ces citoyens qui se sont distingués dans cette journée.
BOYER
 
25 prairial Bataille de Marengo DAMPIERRE Forcèrent avec beaucoup d'intrépidité l'ennemi infiniment supérieur dans le village de Marengo et préparèrent par ce succès ceux du lendemain.
GARDANNE
RIVAUD Général de brigade Blessé fortement par un biscaïen en défendant le village de Marengo, il continua de combattre avec des forces inférieures qui mettaient beaucoup d'acharnement a emporter ce village.
Un aide de camp du général Rivaud Eut, dans cette occasion, la cuisse traversée d'une balle.
Ordonnances du général Rivaud Toutes ont été tuées.
KELLERMANN Général de brigade Rallia les fuyards des divisions commandées par le général Victor et arrêta l'ennemi qui marchait avec toutes ses forces sur San-Giuliano. Dans tout le reste de cette journée, il a rendu les plus grands services; il est un de ceux qui ont le plus contribué au succès de la bataille.
DESAIX Lieutenant général A été tué d'une balle dans la poitrine au moment où il conduisait la division Boudet a la reprise de Marengo.
BERTHIER Général en chef A été atteint d'une balle au bras.
LABORDE Aides de camp du général Berthier Ont eu leurs chevaux tues sous eux.
DUTAILLIS
DUPONT Général de division A fait dans cette journée tout ce qu'on pouvait attendre d'un homme qui possède au plus haut degré les vertus militaires unies à une connaissance profonde de son état. Il s'est montré constamment, dans celte campagne, le digne chef d'état-major du Premier Consul.
DECOUCHY Son premier aide de camp A toujours été vu à ses côtés.
VICTOR Lieutenants généraux Ont acquis de nouveaux droits à l'estime et à la reconnaissance des Français.
MURAT
LANNES
Généraux de divisions et de brigades, officiers d'état-major et d'artillerie N'ont cessé de combattre à la tête des colonnes; leur exemple n'a pas peu contribué à élever le soldat au-dessus. de lui-même et à lui faire tenter les efforts plus qu'humains qui l'ont fait triompher.
BOUDET Général de brigade A été atteint d'une balle qui s'est amortie sur l'argent qui se trouvait dans sa poche
GUENAND Général de brigade Le même hasard est arrivé à ce général.
MAINONI Généraux de brigade. Ont été blessés.
MALHER
CHAMPEAUX Général de brigade Est mort à la suite de ses blessures.
BESSIÈRES Chef de brigade commandant la garde à cheval des Consuls Ont mérité d'être distingués par le lieutenant général Murat.
César BERTHIER Adjudant général, chef de brigade du 8e régiment de dragons
COLBERT
BEAUMONT
DIDIER
Léopold STABENRATH Adjudant général A chargé la cavalerie ennemie à la tête de la garde des Consuls.
Pamphile LACROIX Adjudant général A montré des talents militaires et un zèle qui ont mérité qu'il fut fait de lui une mention particulière dans la liste des braves qui se sont distingués à Marengo.
NOGUÈS Adjudants généraux Ont fixé par leur bravoure l'attention de l'armée.
DELAAGE
PANNETIER
GIRARD
DALTON
ISARD Adjudant général A été blessé en combattant vaillamment.
DAMPIERRE Adjudant général A été fait prisonnier après s'être défendu opiniâtrement avec 200 hommes contre un corps entier de cavalerie autrichienne.
Lucien WATRIN Capitaine adjoint de la division Watrin. A été emporté par un coup de canon au moment de la retraite en chargeant à la tête de la 22e de bataille.
SOULÈS Commandant de la grenadiers de la garde consulaire
RIGAUD Chef de brigade du 10e de hussards A eu deux chevaux tues.
LEGENDRE Chef de brigade S'est particulièrement distingué.
VALHUBERT Chef de brigade A été tué.
MACON Chef de brigade de la 24e légère. Les rapports des généraux désignent ces officiers comme s'étant particulièrement distingués.
FEREY   –   de la 6e légère.
BISSON   –   de la 43e de ligne
LEPREUX   –   de la 96e de ligne
Le chef du 1er régiment de dragons
Le chef de la 28e de ligne
FERTEL Chefs de bataillons ou d'escadrons
GÉRARD
DAUTURE
TAUPIN
BLOU Capitaine du 2e de chasseurs
TÉTARD Capitaine du 20e de cavalerie
MONTFLEURY Capitaines du 2e de cavalerie
GIRARDOT
TERRET
LAMBERTY
FRÉLY
BIGARNE Lieutenant du 1er rég. de dragons.
GAVORY Lieutenants du 2e de cavalerie
VERGÉ
POITEL
PICQUET
COURTOIS
MORAUX
FRAUNOUX
DECOUX Sous-lieutenant du 2e de cavalerie
RENAUD Sous-lieutenant du 11e de cavalerie
JALAND Adjudant au 2e de cavalerie
VELAINE Maréchal des logis
ALIX Chef d'escadron du 2e de cavalerie A enlevé un drapeau à l'ennemi.
JOLLE Capitaine au 1er bataillon de la 59e. A eu le même honneur.
LEBOEUF Cavalier au 2e de cavalerie A fait prisonnier le général Zach, chef d'état-major de l'armée autrichienne.
CONRAD Lieutenant d'artillerie à cheval A été blessé. Un boulet lui enlève une jambe; il tombe et veut continuer son service; on s'empresse autour de lui, on veut l'emporter: « Laissez-moi, dit-il, en observant froidement le tir de sa batterie, et allez dire aux canonniers de tirer plus bas ».
Jean VINOT Chasseur, 6e compagnie, 3e bataillon, 9e demi-brigade Manqué par un Autrichien qui l'avait tiré, il se précipita sur lui et lui passa sa baïonnette au travers du corps. Chargé par un détachement de cavalerie ennemie, il a fait un feu continuel et l'a forcé à l'abandonner.
 
Previous: ANNEXE N° 19: (Etat nominatif des officiers de la division Chambarlhac tués ou blessés à la bataille de Marengo)
Next: ANNEXE N° 21: (Age des officiers de l'armée de réserve et date de leur entrée au service)
    {p.573} {p.574} {p.575}
  1. 5e de dragons et 2e de chasseurs, d'après les rapports. (V. p. 214 et 216).
  2. {p.576} {p.577} {p.578} {p.579} {p.580} {p.581}

Library Reference Information

Type of Material: Text (Book, Microform, Electronic, etc.)
Personal Name: Cugnac, Gaspar Jean Marie René de, 1861-
Main Title: Campagne de l'armée de réserve en 1800 ...
par le captaine de Cugnac ...
Published/Created: Paris, R. Chapelot et ce., 1900-1901.
Description: 2 v. 21 maps (partly fold.) 14 facsim. (partly fold. 25 cm.
Contents: t. 1. Passage du Grand-Saint-Bernard.--t. 2. Marengo.
Subjects: Napoleonic Wars, 1800-1815--Campaigns--Italy.
France--History--Consulate and Empire, 1799-1815.
LC Classification: DC223.7 .C96